Rechercher

Un souvenir fort dans une station essence.


J'habite dans le Cotentin depuis un peu plus de 2ans maintenant et j'adore ma région.


Vraiment je suis amoureuse de ses paysages sauvages, de ses maisons en pierre, de son climat (si si c'est vrai) :)

Mais avant d'y habiter, avec mon mari nous avons vécu une dizaine d'année en région parisienne.


Nous y sommes allés pour le travail. Nous y avons rencontré ceux qui sont devenus de grands amis. Nous nous sommes découverts professionnellement, nous avons appris à faire plein de travaux grâce à la rénovation d'un appartement.


Bref les années là-bas ont été riches d'apprentissage.


Et puis nous sommes devenus parents et nous avons eu envie de voir notre fille grandir dans un espace de liberté, de nature, de connexion aux éléments.

J'ai commencé à ressentir fortement le manque de la mer, de l'air, du vent puissant et frais des embruns....

Alors nous avons commencé à rêver. Je me rappelle encore de ce jour où nous nous baladions main dans la main à Sciotot en admirant la vue et où nous nous sommes dit que ce serait génial d'habiter là.


Un vœux pur et sincère lancé à l'Univers. Comment faire pour qu'il se réalise ? nous n'en avions aucune idée et sur le coup nous n'y avons pas réfléchi. Il y a quand même peu d'offres professionnelles dans cette région, par rapport à Paris, et puis nous venions d'acheter... Alors vraiment mon mari n'a pris cela que comme un doux rêve. Mais moi, secrètement dans mon coeur j'ai pris cela comme un rêve oui, mais que je souhaitais fort se voir réaliser!


1 Mois après être revenu de vacances, mon mari apprend qu'il va y avoir une vague de liscenciement économique dans sa boîte. Gros coup de panique pour lui, qui aime la sécurité.

Moi mon cœur a tinté carje n'ai pu m'empêcher d'y voir une opportunité.


On lui a dit qu'il avait 3 mois pour proposer son départ volontaire.

Pour lui, vraiment ce n'était pas franchement une solution envisageable. Partir sans rien avoir de sûr derrière. C'était aller au delà de ses principes. Moi j'étais tellement persuadé que quelques chose de super nous attendait ! A ce moment là , plusieurs personnes ont pu me trouver imprudente, peut-être même trop rêveuse, et perchée sur mon nuage.

Mais je croyais tellement en lui, en nous, en notre capacité à rebondir de toute manière !

Je me suis dit qu'il fallait oser dans la vie !

Alors il m'a écouté (ah! mon merveilleux mari qui croit en mes coups de folie !) et le ventre noué il a proposé son départ, sans avoir aucune vision claire de ce que l'avenir nous offrait, avec en tête malgré tout que nous étions parents,, avec un crédit sur le dos et donc des responsabilités à assurer.


A partir de ce moment là, j'ai mis entre parenthèse mon activité pour le soutenir comme jamais dans sa recherche d'emploi.

Ma stratégie était de le pousser à définir très précisément ce qu'il souhaitait, comme poste, comme conditions de travail, comme région ( donc vous vous en douterez nos regards étaient tournés vers la Normandie ) et j'ai veillé à ce qu'il ne s'écarte pas de cette vision, malgré ses doutes et la peur que tout ça ne nous y mène pas.


Je crois que c'est une des expériences que j'ai vécu où j'avais une foi inébranlable !

J'étais convaincue !

Et je n'ai pas eu à attendre longtemps pour voir ma première preuve que j'avais raison.

1 mois et demi après son dernier jour de travail, il repère 1 offre de travail proposant exactement le job de ses rêves, à 3km de Sciotot. Vous l'imaginez l'émotion ?


La période de recrutement a été de 6 mois.

800 candidatures pour une vingtaine de postes.

Je peux vous dire qu'émotionnellement on vacillait entre espoirs, doutes, excitation ...


Et puis le 13 juillet 2016, sur la route qui nous menait en week-end en Normandie, il a reçu un appel. Nous sommes garés sur une aire d'autoroute. C'est là qu'il a enfin appris que sa candidature avait été retenue et que nous pouvions déménager dès à présent.


Pile poil, 1 an après avoir formulé un simple vœux de tout notre coeur, nous le voyions se réaliser et se matérialiser.


Savez-vous ce que nous avons fait ?

Nous sommes serré fort dans les bras, et puis après ce grand câlin, mon regard s'est tourné vers l'horizon et j'ai dit tout haut, pour la première fois je crois, cette formule qui fait désormais partie de ma vie : MERCI l' UNIVERS !


Et j'ai enchaîné en pensant très fort : merci mon mari, merci à ses recruteurs, merci pour ce licenciement, merci à moi-même d'avoir insisté pour cette folie !


Je ne sais pas si tous les rêves se réalisent, mais je crois de tout mon cœur que nous nous devons de ne pas les ignorer, et que ça vaut le coup de regarder les opportunités qui se présentent à nous. même si celle-ci se présentent sous la forme de quelque chose qui nous fait peur.


Et toi, si dans 1 an tu pouvais voir un de tes rêves se réaliser, lequel serait-il ?


je vous souhaite une belle semaine,

bien à vous,


Pauline-Cassiopéia









59 vues

​© 2018 - MERCI L'UNIVERS. Créé avec Wix.com