Rechercher

Je me fais passer en premier et j'assume.

Autant le dire tout de suite, j'ai toujours eu envie d'être une super héroïne !

Sailor moon, Wonder woman, ou encore Fantomette, elles m'ont toutes fait rêver !


Car en plus d'avoir un look au top du top, elles participaient à rendre le monde plus beau, plus solidaire. Elles aidaient les gentils, faisaient fi des méchantes et même, enlevaient le mal à ceux qui en étaient rongés. Rien que ça oui oui ^^

Vous l'aurez donc deviné, j'ai eu durant de nombreuses années ce qu'on appelle le syndrome du sauveur et donc, comme on attire tout ce que l'on pense j'ai bien sûr rencontré des gens qui voulaient être sauvés mais je me suis aussi clairement positionnée comme LE rayon de soleil auprès de personnes qui traversaient des difficultés dans leurs parcours de vie.


Alors oui, j'ai eu ce que je voulais. On m'a vu comme un soleil et on est venu vers moi pour être requinqué. Ce que je n'avais pas compris à l'époque c'est qu'on ne peut pas sauver quelqu'un malgré lui. En se positionnant sauveur, on leur apporte certes une bouffée d'oxygène et une fenêtre sur un "autre possible" mais on ne fait que leur détourner la tête de la leçon de vie qu'ils ont a traverser. J'ai souvent entendu des mères dire : Si je pouvais prendre la douleur de mon enfant, je le ferai." Mais en faisant cela elles ne les aideraient pas. On a tous des choses a expérimenter et à traverser pour évoluer, pour transmuter notre douleur en potentiel, pour être dans la résilience.


Je pense profondément aujourd’hui que pour sauver le monde, la meilleure chose que je puisse faire c'est de me faire passer en première. Prendre soin de moi, soin de mes rêves, de mes besoins profonds. J'ai remarqué qu'en me faisant passer en première chaque jour ( et je le dis bien au sens littérale car je me lève entre 5h30 et 5h50 ) cela apporte un équilibre à notre famille. Chaque jour, je me lève tôt pour pouvoir m'occuper de moi et de mon besoin de me recentrer, de faire ma routine de yoga et une petite méditation. Je suis ô combien beaucoup plus disponible pour mes enfants, mon mari et mon travail après, car j'ai commencé en premier lieu à remplir mon cœur et mon âme de ce qui me fait du bien.

Avoir l'habitude de se faire passer en second pour donner la priorité à l'autre est selon moi un non sens, car on risque alors de s'épuiser et de se perdre. Pire on risque d'attendre et d'espérer que les autres fassent la même chose pour nous Et en étant dans l'attente d'un retour on se dépossède totalement de son pouvoir personnel et on risque vraiment d'être déçue...


Depuis quelques années j'ai appris que si je voulais sauver le monde, comme le disais Gandhi et Michael Jackson il faut juste que je commence par moi-même.


C'est ainsi que l'on peut faire grandir la belle vibration de notre monde et s'ouvrir finalement à la grandeur et à la bienveillance de l'Univers.


Et toi as tu déjà eu envie d’être une super héroïne et de sauver le monde ?


59 vues

​© 2018 - MERCI L'UNIVERS. Créé avec Wix.com