Rechercher

Ce jour où j'aurais pu mourir.



Lorsque j'ai décidé de créer un blog et une marque de bijoux qui te parleraient de gratitude, c'était dans l'espoir que cela t'apporte de l'aide et te permette de te reconnecter à toute l'abondance que tu as déjà dans ta vie et que pourtant, peut-être, tu oublies de temps à autres.

La société en ce moment est ainsi faite. Elle nous pousse à consommer, elle nous dit de ne jamais nous satisfaire de ce que nous avons et qu'il faut toujours avoir plus pour enfin être heureux.


Aujourd'hui, je vais te parler de cette expérience que j'ai vécu dans ma vie personnelle, qui pour moi s'est révélée être un miracle en me reconnectant à toute l'abondance que j'avais déjà dans ma vie.


Il y a 5 an, je venais juste de me marier avec mon mari.

Comme la, majorité des jeunes mariés, nous avions comme projet de vie de fonder une famille.

Je croyais penser qu'il était simple de faire des enfants. Je dis bien que je " croyais penser .... " car en fait inconsciemment je faisais un blocage, mais je ne voulais certainement pas l'avouer à ce moment là.

Il s'est passé, ce que malheureusement beaucoup de couples rencontrent, une difficulté à mener à bien ce projet.

Ça tardait à venir. Au fur et à mesure j'ai ressenti du découragement, un grand vide et un vertige total en me demandant quelle serait notre vie si ce désir d'avoir des enfants ne se réalisait pas?


Et puis, cela a finit par arriver. Le +++ sur un test un matin. Nous étions fous de joie.

Mais rapidement nous avons connu ce chagrin de vivre une fausse couche.

C'était dur, vraiment, mais je me disais : au moins ça marche, il faut persévérer! Alors j'ai pleuré, j'en ai voulu à la vie, et puis nous avons repris notre projet. Mais ça a recommencé et cela 3 fois en tout.

3 fois, j'ai connu cet immense bonheur où je découvre que je porte la vie, puis 3 fois j'ai ressenti cette immense injustice, culpabilité et colère de voir cette si belle joie se transformer en chagrin.


A la fin de cette période, j'étais aigrie, jalouse, franchement assez fragile, car pleine de culpabilité et complètement paumée sur le sens que ma vie devait prendre. Mais je n'arrivais pas à lâcher-prise. J'en voulais à mon corps, aux médecins, aux femmes qui tombent enceinte en 1 claquement doigts.

Je voulais persévérer, et tomber enceinte coûte que coûte.


Je suis retombée enceinte une quatrième fois. Cette fois-ci j'ai mis pas mal de temps à m'en rendre compte. Quand je l'ai appris, c'était parce que j'avais des saignements et que je n'allais pas très bien.

Je faisais une grossesse extra-utérine qui était déjà bien avancée et j'étais entrain de faire une hémorragie interne. Les médecins ont dû intervenir très vite. A quelques heures, mon pronostic vital auraient dangereusement été engagé.

J'aurais pu mourir. Si mon mari ne m'avait pas emmené, si les médecins ne m'avaient pas rapidement pris en charge, si j'avais été dans un pays où le système de santé était plus précaire...


Ce jour, il s'est passé un miracle. Car quand je me suis réveillé au sortir de l'opération, on a eu beau m'annoncer que l'opération avait été délicate et qu'il avait fallu m'enlever une de mes trompes, ce que j'ai ressenti c'est une immense gratitude.

Envolée, la colère, la culpabilité, le sentiment d'injustice!

J'étais tellement reconnaissante d'être en vie ! J'ai vraiment ressenti quelque chose de très fort.

J'acceptais mon sort, et l'idée que peut-être je n'aurais jamais d'enfant, sans rancune.

Je me suis dit que j'avais la chance d'être en vie, que j'avais la chance d'être aimée et que je serais heureuse même si la vie ne me donnait pas ce que je lui avais demandé.

Je me suis sentie tellement légère de lâcher-prise et d'accepter de voir toute la chance que j'avais !


Toute cette expérience, même si elle peut sembler douloureuse, je lui dis MERCI, car elle m'a sortie d'un cercle vicieux dans lequel je tournais. C'est à ce moment-là que j'ai pivoté et que j'ai repris conscience de la chance que j'avais déjà !


Pour conclure cette histoire, je pense que le deuxième miracle s'est fait grâce à ce lâcher-prise et à ce sentiment de gratitude que j'ai ressenti à partir de ce jour. Le mois suivant, je suis tombée enceinte naturellement et aujourd'hui nous avons la chance d'avoir une merveilleuse petite fille, belle comme le jour et gaie comme un pinson qui est un véritable rayon de soleil.

On n'a jamais expliqué pourquoi j'ai eu des fausses couches, et pourquoi, cette grossesse a tenu.


J'ai mis du temps à comprendre ce que le pouvoir de la gratitude avait pu m'apporter. J'ai lu, j'ai cherché et j'ai découvert de nombreuses études qui ont été faîte à ce propos. Aujourd'hui, je sais que je dois partager ce que j'ai découvert, car peut-être que toi aussi il t'es arrivé.e de traverser une période difficile ou que tu vis une période de doutes dans ta vie?


Si c'est le cas, et que tu as envie d'en apprendre plus au sujet du pouvoir de la gratitude, de comment la ressentir davantage, alors tu tu aimeras le prochain article mardi prochain ;)


N'hésite pas à me dire si cet article a résonné en toi. Si toi aussi tu as traversé de sombres moments et que c'est l'amour de la vie qui t'a reconnecté au moment présent.


Bien à toi,

Pauline-Cassiopéia



Klervi et son beau sourire






164 vues

​© 2018 - MERCI L'UNIVERS. Créé avec Wix.com